Voyage en Géorgie (voyage de 11 jours étape 3)

Publié le par lesorteilsausoleil

Nous y sommes allés en Géorgie !

DSC_1746.JPGEwa, dans une des cabanes des vendeuses (des petites vieilles) avec leurs souvenirs.

 

drap.gif

Petite présentation de la Géorgie :

Pour y être allée du coup, je peux vous dire que c’est un tout petit pays ! A sa frontière nord se trouve la Russie, au sud c’est bien sûr la Turquie, à l’ouest c’est la mer noire et à l’est l’Arménie !  Il y a à peine 5 million d’habitants, c’est un République dont la capitale est Tbilissi (nous n’y sommes point allés). Nous avons été dispensés de la religion musulmane durant trois jours pour faire place aux chrétiens ! des orthodoxes ! Donc au revoir les mosquées et leur muezzin, bonjour les cloches des monastères.

 Par ailleurs, ils ont une écriture unique au monde, qui est très jolie : საქართველო (Géorgie). Et elle nous a beaucoup surpris au début. La plus grosse stupéfaction s’est déroulée lorsque les géorgiens se sont mis à parler… Vojta, Ewa, Dominika et Lukas on été très surpris de pouvoir comprendre en partie la conversation...en fait, la Géorgie faisait partie de l'URSS et les géorgiens parlent le russe. Et en plus la culture à l’air similaire aux pays d’Europe de l’Est puisqu’ici on bénit aussi la bière ;)

En ce qui concerne l’économie, il s’agit d’un pays qui a connu beaucoup de problèmes dans ce domaine et de guerres, et qui les cumule d’ailleurs pas mal depuis les années 90’, notamment contre les russes…D'après ce que j'ai compris, la dernière en date, c’est août 2008, la Géorgie a voulu récupérer une région indépendante (sous contrôle des russes), l’Ossétie du sud en déclarant la guerre à la région…et s’est fait écraser par les russes qui en ont profiter pour occuper une partie de la Géorgie il me semble…puis les américains menace d’arriver avec 2000 hommes venu d’Irak (contre les russes) et la guerre s’est arrêtée…Mais elle a fait des ravages, on a vu ca de nos propres yeux…c’est tellement récent !

 Sinon ici, c’est très très vert….parfois je me croyais en Pays de la Loire tellement c’était vert ! Il y a donc de nombreux parcs naturels, pleins d’animaux, pleins de champs…enfin des fois je leur disais « j’ai l’impression d’être en France » et Ewa me répondait « j’ai l’impression d’être en Pologne ! » Allez, place aux faits, place au voyage...

 

map-georgia.png

Notre trajet : Batumi (belle ville à la frontière), Kutaisi (en plein coeur de la Turquie),gelati (monastere en pleine nature); Borjomi avec un ptit parc naturel, et un ptit village (dont j'ai oublié le nom) à la frontière.avant Posof.

Mercredi 9 mai 2012

DSCN1072.JPG

Photo : En attendant le bus qui n'est jamais arrivé...

 

C’est le soir, couché du soleil sur la mer noire, nous voilà arrivés en Géorgie… On s’est fait embobiné par des turcs en passant la frontière : Pour la passer, il faut être a pied. Alors on a laissé le bus, qui devait bien sûr nous reprendre après la frontière pour nous emmener jusqu’à Batumi…Mais cet imbécile de chauffeur a fait demi tour entre temps, il n’a pas passé la frontière, en emmenant une partie de nos affaires qui était restées à l’intérieur du bus. Intelligent. Alors on l’a attendu longtemps, bêtement, et il n’est jamais arrivé …sympa. Bref, nous sommes quand même en Géorgie alors on va éviter de se plaindre. On a donc pris un autre bus pour nous rendre à Batumi la première ville après la frontière le long de la mer noire.

On arrive dans une ville ultra moderne, ultra lumineuse, avec une très belle architecture, parfois et puis on s’aperçoit qu’il est une heure de moins en Géorgie !  Hop on gagne une heure. L’architecture n’est pas la même que ce qu'on a pu connaître ces derniers mois, la religion non plus, la consommation d’alcool et de thé non plus. Ici dans les bars, on boit de la bière, dans tous les magasins des rayons énormes d’alcool à l’européenne, les petits baroudeurs à mes côtés vont donc en profiter pour être saoul jour et nuit pendant trois jours, manger du porc au petit déjeuné (du porc = du jambon, du bacon, des lardons…etc) avec de la Vodka… et le bouquet….en rencontrant les premiers géorgiens (ca les obligeait à me traduire un peu les conversations…). Bref, on est le soir, on cherche un lieu où dormir, et un couple bien sympathique nous propose de dormir sur la plage. Celle-ci se situe en plein centre ville, (centre ville tout riche, tout clean). Nous nous posons là, déposons nos gros sacs à dos sur les galets, mettons nos duvets et passons une bonne soirée tous les quatre sur la plage pour notre première nuit en Géorgie. Parfait, il n’y a personne ici. Et en fait il s’agissait de la plus dangereuse nuit du voyage…vers 6h du matin, j’entre ouvre les yeux, et je vois du monde partout qui marchent tout seul sur la plage ! TROP ETRANGE !! Ils sont matinaux les géorgiens ! Les gens étaient en train de marcher entre nos affaires qu’on avait étalé, on avait tout laissé comme ca…j’ai vite été cherché mon sac à main qui était bien loin de moi…ouaho…on a eu chaud…

Jeudi 10 mai :

DSC_1656.JPG

Photo : Premier matin en Géorgie ! Rangement du sac de couchage...

 

C’est le matin…on se réveille sur la plage, et qu’est-ce qu’on voit sur la mer noire? Des dauphins ! Y a pleins de dauphins par petits groupes ! Alors on les voyait sauter de temps en temps, puis ils replongeaient dans l’eau pour 10 secondes, et hop ils resortaient plus loin. Parfois tout près !! Et hop 9h, c’est parti. On commence à découvrir la Géorgie, nous quittons Batumi pour nous rendre à Kutaisi (en plein centre de la Gérogie). Ah oui, j’oubliais, c’est absolument pas cher ici, les paquets de cigarettes coutaient à peu près 70 centimes d’euro la bas par exemple…donc on se promenait pas en stop mais en dolmus (sorte de minibus comme en Turquie) et beaucoup d’enfants tout petits font l’aumône dans les bus avant que le bus parte.

Alors là, nous voilà dans le bus pour plusieurs heures, découverte du pays ! C’est très vert, beaucoup de vaches, de champs verts, c’est très agréable ce trajet… on a les cheveux dans le vent, on mange du pain (alimentation de base du voyage, très diététique)...Ewa fait sécher sa culotte a la fenêtre du mini bus…ahah on suivait une vieille ligne de chemin de fer encore utilisée d’ailleurs. Arrivée à Kutaisi, au milieu de la Géorgie, on se rends à une exposition de photo sur la guerre contre la Russie en 2008..affreux… des soldats morts, parfois un soldat tente d’en réanimer un autre qui a les jambes coupées..ds visages effrayés… Bon, ici, c’était la première fois qu’on découvrait une vrai ville géorgienne. Alors tous les 5 avec nos gros sacs à dos de randonneurs, nous marchons dans ces rues, assez agréable, calme, j’me souviens d’un ptit parc, mais tout reste assez rudimentaire. Les magasins sont des petites épiceries ressemblant à des ptits hangars, non rangé… Bref, nous voulons sortir de la ville et nous nous rendons à la gare routière…ouaho, la gare routière..incroyable… rien n’est hygiénique, les petits "resto" pour manger sont tout sombre, tout noir, tout petit, à l’ancienne, tout vieux…petit dej, une tarte au fromage pour moi et les polonaise avec Lukas….!

DSC_1758.JPG

Photo : Petit dej dans un "fast food" géorgien

 

Nous sortons de la ville c’est parti pour faire de la route.. Je me souviens des toilettes de l’air de repos..il fallait payer 10 centimes (ce sont les Lari la monnaie la bas, mais je vous écrit en euro), c’était un bâtiment en tôle, un peu comme une écurie, et à l’intérieur les murs qui séparaient chacun des 4 toilettes turcs allaient jusqu’à la taille…imagine le décor quand on se relève, on peut toute s’admirer reboutonner notre pantalon…! Bref, tu t’y colle et puis c’est tout… enfin , nous nous rendons un peu plus loin à la campagne, en pleine nature !! Sur les vallées...retour aux sources :) et découvrons un monastère sur les hauteurs, au millieu d’une grande verdure ! Et juste à l’entrée des petites vendeuses de souvenirs, âgées, dans de petites cabanes… Impressionnant ce monastère, très bien conservé, à l’intérieur, les peintures sur les murs aussi... puis on a fait une petite escapade en nature suivi d’un mignon ptit chien et avons campé là !

DSC_1722.JPGPhoto : Monastère de Gelati

Le vendredi 11 mai

Pour nous rendre à Borjami, nous prenons un mini bus, un très vieux minibus… quand je pense que nous en France ce genre de bus on l’aurait éradiqué il y a bien longtemps… En plus, on faisait de la montagne ! Et ce bus, dont je peinerai à faire confiance chaque jour, s’arrêtait un peu partout pour emmener les enfants à l’école… c’était donc habituel pour les enfants d’aller à l’école avec un bus pareil. Tiens et pendant que j’y pense, les filles ici son toujours hyper coquettes et sur leur 31. Nous nous rendons à Borjami. Toujours le meme décor qui nous montre un pays pauvre, gris, détruit. On voit encore sur les visages, aux comportements, que les gens sont encore marqués par la guerre... beaucoup de bâtiments détruits aussi…puisque les russe lâchaient des bombes en avion même au sud… il y a que 4 ans de cela !!

Là-bas, les vitrines de magasins alimentaires ne sont pas très appétissantes. Dans la vitrine, un poisson au milieu d’une assiette, une saucisse plus ou moins fraiche en travers… et y a des trucs sous vide dans les bars, en dessous du comptoir… Ah oui, une petite anecdote, c’est drôle, on se promène, et on voit à travers une vitre, une salle assez sombre avec des machines à coudre…de très vieilles machines à coudre, comme on en voit plus en fait..et de nombreuses femmes à l’intérieur travaillant les tissus…et Vojta dit «  C’était comme ça dans mon pays il y a 50 ans… » et moi je lui répond « C’était comme ça dans mon pays il y a.. » il me coupe «  Je sais, je sais, en France c’était comme ça il y a 80 ans ! » ahahahh… Ne sois pas complexé… Mais Dieu m’en a voulu et a vengé Vojta, puisque je me suis assise sur un banc dans un parc naturel…un banc..à peine sec…plein de peinture sur mon beau Levis…j’en ai plein les fesses… C’était l’unique pantalon que j’ai emmené ! Puis discorde avec le groupe..Pourquoi ? il faut repasser la frontière mais ils veulent faire du stop dans l’est de la Turquie, et nous ne voulons pas. Il s’agit de la partie kurde de la Turquie, avec les membres du PKK qui rodent…trop dangereux ! il faut prendre le bus ! Donc je continue le voyage qu’avec Vojta, il reste 4 jours. Nous nous rendons dans un village près de la frontière avec la Turquie, j’écris dans mon carnet… :

«  Il est 19h, nous sommes dans un vieux pub, aux tables carrées. Une vitrine de nourriture qui ne donne pas envie de manger est aussi là. Il y a très peu de lumière, peu de bruit. Triste atmosphère, un homme et une femme sont là, pas tellement souriant, tuant le temps, assis..parlant ensemble géorgien parfois. La Géorgie est un bien triste pays…il est très gris, oui je le trouve bien gris ce pays… tout est pauvre, vieux ou boueux…parfois sans route, ou sans trottoir.»  Puis nous nous rendons dans un 2ème bar car nous recherchons des prises pour brancher nos trucs. Et les gens fument. Oh c’est surprenant, en France c’est interdit depuis quelques années, j’en avais perdu l’habitude !

Il fait presque nuit, nous tentons de traverser ce village à pied, on a un peu de chemin à faire dans des rues boueuses… très très boueuses, on a les pieds dégueu… mais il faut qu’on sorte d’ici si on veut planter notre tente quelque part. Pour sortir de la boue, nous cherchons à aller sur les hauteurs…ca a duré longtemps, il faisait nuit, on trouvait pas de place… on sait pas trop où on marche mais y a plein d’eau avec pleins de déchets…. alors nous voilà tout juste sorti de la ville à grimper dans le noire dans la boue avec nos sac à dos…ca glisse, c’est dégueu, et on voit rien… y a plein d’eau, ils ont des canalisation étranges ici…on a bien peur que se soit les égouts qui se déversent à la sortie de la ville…et puis les routes en terre, ca fait de la belle boue. Et nous voilà sur les hauteurs, sans boue, un ptit coin d’herbe, vue sur les fenêtre éclairée, c’est parfait….

DSCN1185.JPG

Photo : L'allure des rues du village...

Samedi 12 mai :

C’est drôle, on se lève. Et on entend des enfants… juste en dessous, il y a des enfants qui jouent ! Et le plus drôle, c’est qu’en fait on avait vu sur tout le village vu qu’on était un peu plus haut, et tous les géorgiens du village, pouvait nous voir ! Sympa ! Comme quoi, quand on plante notre tente dans le noir, c’est qu’au petit matin qu’on se rend compte du réel lieu ou on l’a plantée.

Au ptit matin,nous sortons du village, et une voiture nous propose de nous prendre… Et dans cette voiture bien mignonne :

Moi : « ouahh ca sent l’essence dans cette voiture !! »

Vojta : « S’il te plait, est-ce que tu peux éviter d’être française…»

Et hop, on a 15km à pied pour nous rendre jusqu'à la frontière, il n'y a pas de bus.. et encore une fois une voiture s'arrête pour nous prendre sans qu'on ne demande rien. Vojta a des problèmes pour passer la frontière, toute petite frontière, avec un ptit bureau... mais tout va bien, nous revenons bien en Turquie :)

 

DSC_1677.JPG

La nourriture en Géorgie...une pate avec de la viande dedans..et du gras..mmmm bon appétit bien sûr !

 

Conclusion sympatoche :

Voilà pour ce voyage ! Belle découverte la Géorgie ! Il ne fallait pas s’arrêté à ce que les gens disaient… C’est un pays sympa, avec une belle nature, mais que moi je trouve un peu triste. La Turquie, pour moi, c’est beaucoup plus joyeux, le soleil, l’expansion économique, le sourire, une facon de vivre bien particulière…. Et en Géorgie on a jamais été invité à dormir. Se sont d’ailleurs les seules fois que nous avons dormi dehors durant notre voyage de deux semaines, c’était en Géorgie. Sinon il faisait pas très beau, et assez frais quand même. Les filles sont plus respectées en Géorgie, pas de sifflement à tous les coins de rues..moins prises pour des bouts de viande ! Et pour finir, durant notre voyage en Géorgie, on a hésité à nous rendre en Arménie. On a le droit de passer la frontière mais il faut payer un Visa. Et la frontière entre l’Arménie et la Turquie est bloquée depuis bien longtemps…à cause de leur conflit historique….alors impossible de s’y rendre ! Pourtant l’écriture est intéressante aussi la bas ;)

 

DSC_1805.JPG

Une géorgienne trop heueruse de voir une francaise !! qui me serrait tres tres fort.... (d'où le visage crispé)

 

 

Vous voulez découvrir d'autres articles sur mes voyages en Turquie ? Je vous laisse cliquer sur ce lien " Voyages " listant tous les périples que j'ai pu raconter dans ce blog. Vous pouvez aussi découvrir les articles concernant mes Premiers jours en Turquie, la Culture turque, la Vie quotidienne ou encore la Nourriture.

Publié dans Voyages, Culture

Commenter cet article

Sarah 23/03/2015 23:32

Je suis Française et mon Mari est Géorgien, en cherchant un moyen de partir là-bas cet été autrement qu'en avion, je suis tombée sur votre blog. J'ai fait la lecture à voix haute pour partager votre récit avec mon mari, et nous avons bien ri ensemble, chose que ces temps-ci nous ne faisons que rarement à cause de notre situation personnelle compliquée; pour ces quelques minutes de lecture nous avons retrouvé notre complicité :) Par contre, je voulais aussi vous dire que vous vous trompez lorsque vous dites que le Géorgien est une langue Slave, ce n'est pas du tout le cas; les Géorgiens et d'autres venant d'UKraine, Pologne etc... Se comprennent car ce sont des pays de l'ex Union Soviétique ( URSS) et qu'ils avaient l'apprentissage obligatoire du Russe.

lesorteilsausoleil 31/03/2015 23:58

Bonjour Sarah,
Je vous remercie beaucoup pour votre commentaire et votre remarque concernant la langue. L'article est modifié ! Et je suis ravie de bien comprendre pourquoi mes amis polonais et tchèques comprenaient les géorgiens.
J'étais à mille lieux de penser qu'un géorgien pourrait prendre connaissance du récit de mon voyage...j'espère que mes propos de bonne petite française ne sont trop choquant ! Malgré mes quelques remarques désobligeantes, 3 ans plus tard, j'en garde un très bon souvenir ! Contente de vous avoir permis de rire en tous cas :)
Je vous embrasse,
Charlotte